Patrimoine écrit

L’université possède plusieurs fonds patrimoniaux ou précieux importants, localisés dans la BU Ramon Llull.

  • Le fonds Jean Cocteau

Ce fonds est issu d’une donation en 1989  d'Édouard Dermit, fils adoptif et légataire universel du poète, à l’université  (Centre d'Étude du XXe siècle) par l'intermédiaire de Pierre Caizergues, professeur à l'université Paul-Valéry. D’autres donations ont permis un enrichissement constant du fonds, accompagnées par une politique d'achat en salle de vente publique ou chez des libraires, avec le soutien financier du Comité Jean Cocteau présidé par Pierre Bergé.

Ce fonds particulièrement riche a servi de référence au site Jean Cocteau, unique et multiple, réalisé par le laboratoire de recherche Rirra 21.

En 1995, un fonds Mireille Havet résultant du don effectué par Mme Dominique Tiry, ayant-droit de Ludmila Savitzky, a été déposé à la bibliothèque universitaire de Montpellier et annexé au fonds Jean Cocteau.

  • Le fonds Patrimoine méditerranéen 

Le fonds Patrimoine méditerranéen  comprend le fonds Emmanuel Roblès, constitué notamment de la bibliothèque personnelle de l’écrivain ; le fonds Armand Guibert, comprenant ses archives et manuscrits ; le fonds Maurice Monnoyer, autour de l’hebdomadaire l’Effort Algérien ; enfin, le fonds Jean-Pierre Millecam, composé de ses archives et manuscrits.

  • Le fonds ancien (fonds antérieur à 1830)

Le fonds ancien de la bibliothèque universitaire de Lettres, sciences humaines et sociales est composé d’environ 4 000 volumes antérieurs à 1830, dont une vingtaine d’ouvrages d’Érasme (6 publiés de son vivant, éditions de 1523 à 1529), une cinquantaine de livres vénitiens du XVIe siècle, plusieurs ouvrages de R. Llull (qui a donné son nom à la bibliothèque universitaire du campus de la route de Mende), des éditions rares d’ouvrages de Guillaume Budé, Théodore de Bèze, La Rochefoucauld, Montaigne, La Bruyère, Leibniz, Marivaux, Fénelon, Bossuet, Boileau, Corneille, Diderot, Pascal, Machiavel, Scarron, Bernardin de Saint-Pierre, Maurepas, Kant.

  • Le fonds Charles Renouvier

Charles Renouvier est un philosophe français, né le 1er janvier 1815 à Montpellier, mort le 1er septembre 1903 à Prades. Grâce aux descendants de Louis Prat (1861-1942), disciple et légataire universel de Charles Renouvier, le fonds est donné en 1983 à la bibliothèque universitaire de Lettres , sciences humaines et sociales par Gérard Pyguillem (1920-2001) et en 2002 par Jean-Claude Richard, dépositaire d’archives ayant appartenu à Gérard Pyguillem. Il comprend notamment des œuvres imprimées de Charles Renouvier et de Louis Prat et la riche correspondance de Renouvier avec près de 200 correspondants de France (dont Bergson), Suisse, Italie et du monde anglo-saxon entre 1860 et 1903.

  • Le fonds de la Société des langues romanes

Le fonds de la Société des langues romanes comprend des manuscrits et des ouvrages qui sont répartis entre les bibliothèques de Médecine et de Lettres, sciences humaines et sociales de Montpellier.

Le fonds de la Société des langues romanes de la bibliothèque de Lettres, sciences humaines et sociales de l’université Paul-Valéry est composé de 87 manuscrits, rassemblés en 48 volumes. Ils proposent de la poésie en langue d’oc du XIXe siècle, des fables catalanes et des comédies en provençal de la même époque.

  • Le fonds Georges Vacher de Lapouge

Le comte Georges Vacher de Lapouge, né le 12 décembre 1854 à Neuville-de-Poitou (Vienne) et mort le 20 février 1936 à Poitiers (Vienne), est un anthropologue français. Ce fonds a été donné en 1978 par Geoffroy de Lapouge, petit fils de Georges Vacher de Lapouge. Il représente un intérêt pour les historiens des sciences sociales et des doctrines politiques, spécialistes de l’anthropologie physique, de la démographie et de l’entomologie. Il comprend notamment des manuscrits de Georges Vacher de Lapouge, sa correspondance avec 500 anthropologues français et étrangers, le discours prononcé par Lapouge en Amérique en 1921 et publié en 1923 dans Eugenism in race and state.

  • Le fonds Arts du cirque

Le fonds Arts du cirque, principalement constitué grâce à un généreux donateur qui souhaite rester anonyme, regroupe des ouvrages publiés entre la fin du XVIe siècle et nos jours : carnets grands formats de lithographies et d'estampes, manuels d'apprentissage des arts du cirque, encyclopédies, romans, beaux livres...